Jamaldine OUDNI

ENFANTS DE MADAGASCAR,
LA SOIF DE VIVRE DANS LE REGARD.

Loin de son image de paradis tropical, Madagascar est un pays où la réalisation des droits de l’enfant reste lacunaire : les enfants malgaches doivent quotidiennement faire face à la pauvreté.
Cette situation a été largement aggravée par la crise politique, provoquée en 2009 par un coup d’État, qui perdure aujourd’hui et dont les répercussions pèsent sur la population : selon le Bureau International du Travail (BIT), plus de 200 000 emplois ont été supprimés rien que dans la capitale, Antananarivo. L’État a très nettement réduit les budgets consacrés à l’éducation et à la santé. C’est dans ce contexte que les enfants malgaches et leurs familles doivent vivre ou plutôt survivre.
Le pourcentage de la population vivant sous le seuil de pauvreté a explosé, passant de 75,3 % en 2010 à 81 % en 2012, pour atteindre actuellement 92 %, soit 9 Malgaches sur 10. Sur la base de cet indicateur, Madagascar est aujourd’hui, l’un des pays le plus pauvre du monde.
Cette dégradation socio-économique met les enfants en situation de privation critique et viole leurs droits fondamentaux, à travers le manque d’accès à la nourriture, à l’éducation et aux soins.
Cette exposition est un regard sur cette jeunesse pour interpeller, mais aussi dans leur regard leur soif de vivre.
C’est ce que j’ai voulu montrer au travers de cette exposition photographique.

1/3