Patrick ROBIN

REGARDS SUR LA BNF

En arrivant sur place, le visiteur est frappé par l’omniprésence des lignes et perspectives dessinées par l’architecte avec l’esplanade et les quatre tours de la BNF. Les ombres créées par les jeux de lumière entre soleil et parois vitrées, le reflet des nuages sur ces dernières, viennent renforcer cette impression.
Le Noir et Blanc, fait de contrastes entre clairs et obscurs où les lignes prennent tout leur sens, s’imposait pour réaliser cette transposition de la réalité et cet hommage au lieu.

1/2